Transes & translations, le site de Khaled Osman

Sommaire - Romans traduits - Textes courts traduits - Ecriture - Actualite - Contact - Blog - Liens

 

Naguib Mahfouz en quelques mots

Naguib Mahfouz est un peu le père tutélaire de la littérature égyptienne contemporaine. Auteur d'une oeuvre extrêmement prolifique, il a été parmi les premiers à plier la forme romanesque occidentale à la réalité sociale égyptienne. Sa connaissance intime des quartiers populaires et du tissu social en ont fait un formidable témoin de cette ville fascinante qu'est le vieux Caire. Son oeuvre a été couronnée à la fois en Egypte et internationelement via le prix Nobel de littérature décerné (pour la première fois à un écrivain arabe) en 1988. Il s'est éteint en août 2006 à l'âge de 94 ans.

 

Eléments biographiques

  • Né en 1912 dans le vieux quartier de Gamâleyya, au Caire.
  • Cadet d'une famille comptant plusieurs frères et soeurs plus âgés partis s'installer dans leurs foyers, il développe un intérêt marqué pour les rapports familiaux et plus généralement une attention forte au relations imbriquées du tissu social. Parallèlement, il est très tôt attiré par les livres, sa curiosité naturelle le poussant à lire tout ce qui lui tombe sous la main - ouvrages littéraires, philosophiques, scientifiques...
  • En 1919, il assiste au soulèvement populaire de la foule contre les Anglais et à sa répression sévère, scène qui marquera durablement son esprit et inaugure son intérêt pour la politique.
  • En 1924, lui et sa famille quittent Gamâleyya pour s'installer à 'Abbâsseyya, un quartier plus résidentiel. Il restera néanmoins attaché au quartier de sa naissance, celui de la mosquée al-Husayn, des cafés populaires et des ruelles, et à ses personnages, chez qui il puisera la plupart de ses héros.
  • En 1930, il entre à l'Université du Caire, où il étudie la philosophie, sa première passion. Sa maîtrise obtenue, il entame une longue carrière dans la fonction publique, carrière qu'il n'abandonnera jamais même après avoir gagné sa notoriété d'écrivain. C'est ainsi qu'il entre d'abord au Secrétariat de l'Université Fouad 1er, puis au ministère des Biens religieux. En 1954, il est nommé directeur de l'Organisme de la Censure, avant de diriger l'Institut pour la promotion du Cinéma et d'être nommé conseiller aux affaires cinématographiques auprès du ministre de la Culture, poste qu'il occupera jusqu'à sa retraite.
  • Pendant ses études universitaires, il fait paraître ses premières nouvelles dans les journaux et se passionne pour l'écriture de romans historiques, début d'une oeuvre prolifique qu'il poursuivra de front avec sa carrière de fonctionnaire, cela au prix d'une hygiène de vie et d'une discipline rigoureuses.
  • Son oeuvre est marquée par une grande diversité qui reflète la variété de ses centres d'intérêt et la richesse des êtres humains qui constituent sa principale source d'inspiration. C'est, avec son ancrage charnel dans la ville du Caire, le caractère dominant de son oeuvre, par delà la classification habituelle en périodes (pharaonique, réaliste, philosophique, esthétique), dictées par l'évolution de ses préoccupations et de ses états d'âme.
  • Avançant avec obstination dans les différents sillons qu'il a décidé de tracer, il n'en connaît pas moins des périodes d'hésitation - par exemple entre ses passions rivales, philosophie et littérature - ou de doute, tantôt pour cause de trop-plein - le silence de sept ans avant la publication de la Trilogie - ou, à l'inverse, en raison du vide éprouvé après le choc de la défaite de 1967.
  • Dans le même temps, il participe activement à la vie littéraire égyptienne en animant des salons littéraires et en prodiguant ses encouragements à toute une génération de jeunes écrivains. Il est toujours resté fidèle au cercle de ses amis (surnommés les Harâfich), qu'il continuait de régaler par son esprit incisif et son sens de l'humour. Il collabore également à l'observation de la vie sociale et politique en publiant régulièrement des chroniques dans le grand quotidien al-Ahrâm, où il a toujours conservé un bureau.
  • En 1988, il obtient le prix Nobel de littérature, consacrant une oeuvre riche et variée. C'est la première fois que ce prix échoit à un auteur arabe.
  • Physiquement diminué, depuis qu'un attentat faillit lui coûter en octobre 1994 (victime d'un islamiste qui reconnaîtra au procès n'avoir jamais lu une seule ligne de lui) et que l'âge a progressivement prélevé sur lui son tribut, Mahfouz a néanmoins poursuivi son oeuvre après cette date, continuant de dicter des nouvelles et aphorismes dans lesquels il livrait la quintessence de son expérience.
  • Hospitalisé quelques semaines plus tôt des suites d'une chute à son domicile, l'immense écrivain est décédé le 4 septembre 2006 à l'âge de quatre-vingt quatorze ans. Il laisse une oeuvre considérable qui a marqué les consciences. Son départ a été salué par un torrent d'hommages aussi bien en Egypte que dans le reste du monde.

 

...Bibliographie complète

Titre original

Equivalent français

1èreed.

Type

Misr el-Qadîma

L'Egypte ancienne

 1932

-

'Abath al-Aqdâr

La vanité des destins

 1939

Roman historique

Radôbîs

Radôbîs

1943

Roman historique

Kifâh Tîba

Le combat de Thèbes

 1944

Roman historique

Al-Qahîra al-Jadîda

Le nouveau Caire
publié sous le titre La Belle du Caire

 1945

Roman

Khan al-Khalîli

Khân al-Khalîli

 1946

 Roman

Zuqâq al-Midaqq

Passage du Mortier
publié sous le titre Passage des Miracles

 1947

 Roman

Hams al-Junûn

Le murmure de la folie

1947

 Nouvelles

Al-Sarâb

Le mirage

 1948

 Roman

Bidâya wa nihâya

Commencement et fin
publié sous le titre Vienne la Nuit

 1949

 Roman

Bayn al-Qasrayn

La Trilogie

Volume I : Rue d'Entre-les-deux-Palais, publié sous le titre Impasse des Deux-Palais

 1956

 Roman

Qasr al-Chawq

Volume II : Rue Palais-du-Désir

 1957

 Roman

Al-Sukkariyya

Volume III : Rue du Sucrier
publié sous le titre Le Jardin du Passé

 1957

 Roman

Al-Liss wal-Kilâb

Le voleur et les chiens

 1961

 Roman

Al-Simmân wal-Kharîf

Les cailles et l'automne

 1962

 Roman

Dunia Allâh

Le monde de Dieu

 1962

 Nouvelles

Al-Tarîq

La voie
publié sous le titre La Quête

 1964

Roman

Bayt sayyi' al-sumaa

Une maison malfamée

 1965

 Nouvelles

Al-Chahhâdh

Le mendiant

 1965

 Roman

Tharthara fawq al-Nîl

Bavardages sur le Nil

 1966

 Roman

Awlâd Hâratina

Les enfants de notre quartier
publié sous le titre Les Fils de la Médina

 1967

Publication en volume à Beyrouth

Mirâmar

Miramar

 1968

 Roman

Khammârat al-Qitt al-Aswad

Le cabaret du Chat noir

 1969

 Roman

Tahta al-Midhalla

Sous l'abri

 1969

 Roman

Hikâya bilâ bidâya walâ nihâya

Une histoire sans commencement ni fin

 1971

 Nouvelles  

Chahr al-'Assal

La lune de miel

1971

Nouvelles  

Al-Marâya

Miroirs

  1972

  Roman

Al-Hubb taht al-matar

L'amour sous la pluie

 1973

  Roman

Al-Jarîma

Le crime

 1973

Nouvelles  

Al-Karnak

Le Karnak

 1974

  Roman

Hikayât hâratina

Récits de notre quartier

 1975

  Roman

Qalb al-Layl

Au coeur de la nuit

 1975

  Roman

Hadrat al-Muhtaram

Son Excellence

 1975

  Roman

Malhamat al-Harafîch

L'Epopée des Harâfich
publié sous le titre La Chanson des Gueux

 1977

  Roman

Al-Hubb fawq hadabat al-Haram

L'amour au sommet des pyramides

 1979

 Nouvelles  

Al-Chaytan ya'edh

Le conseil du diable

 1979

 Nouvelles  

'Asr al-Hubb

Le temps de l'amour

 1980

  Roman

Afrah al-Qubba

Les mariages d'el-Qubba

 1981

  Roman

Layâli Alf Layla

Les nuits des mille et une nuits
publié sous le titre Les Mille et une Nuits

 1982

  Roman

Ra'aytu fimâ yara al-Na'im

J'ai vu dans mon sommeil

 1982

 Nouvelles  

Al-Bâqi min al-Zaman Sâ'a

Plus qu'une heure

 1982

  Roman

Amâm al-'Arîch

Devant El-Arîch

Dialogue avec de grands hommes

 1983

  Roman

Rihlat Ibn Fattouma

Le voyage d'Ibn Fattouma

 1983

  Roman

Al-Tandhîm al-sirrî

L'organisation clandestine

 1984

 Nouvelles  

Al-'A'ich fil-Haqîqa

Celui qui vivait dans la vérité
publié sous le titre Akhenaton le Rénégat

 1985

  Roman

Yawma maqtal al-Za'îm

Le jour de l'assassinat du leader

 1985

  Roman

Hadîth al-Sabâh wal-Massâ'

Propos du matin et du soir

 1987

  Roman

Sabâh al-Ward

Matin de roses

 1987

Récits

Quchtumar

Quchtumar

1988

 Roman

Al-Fajr al-kâdhib

L'aube traîtresse

1989 

 Roman

Asdaa al-sira al-dhâtiyya

Echos d'une autobiographie

1996

Roman

Naguib Mahfouz yatadhakkar

Mahfouz par Mahfouz

 1989

Entretiens autobiographiques accordés à Gamal Ghitany